ALERTE AUX ARNAQUES DANS LE MONDE DE L’ART

 

Voici quelques exemples d’arnaques ciblant des artistes indépendants qui sont présents sur divers réseaux sociaux ou qui ont des sites Web pour promouvoir leur art et créer des contacts d’affaires.

 

En tant qu’artiste et designer indépendant et simplement comme quelqu’un qui en a marre d’être la cible d’escrocs, j’ai décidé d’écrire ce billet de blog afin de le partager avec d’autres artistes (peintres, sculpteurs, designers, etc.), qui sont les principales victimes de ces escrocs de toutes les couleurs qui, comme moi, ont croisé leur chemin.
Parce que personne n’est à l’abri des escroqueries, surtout s’il s’agit d’escroqueries bien établies.
Pendant des années, les artistes indépendants sont devenus les cibles potentielles de cybercriminels hautement professionnels.
Ces pros de l’arnaque de l’art ont beaucoup d’imagination… ce qui est dit très inventif.
La façon dont les escroqueries fonctionnent est de plus en plus sophistiquée, mais leur méthode reste la même.

 

SCÉNARIOS DE FRAUDE

  • par e-mail

Si un jour vous avez reçu un e-mail avec des phrases flatteuses ou des offres incroyables pour votre travail de la part d’un parfait inconnu qu’il est prêt à payer immédiatement.

C’est le signe d’un danger imminent. Prenez toutes les mesures de sécurité nécessaires avant de vous engager.

  • Langues utilisées : anglais (plus souvent) ou français, toujours approximatif avec des erreurs de style.
  • Phrases flatteuses :

“J’aime beaucoup ce que vous faites”, “Votre travail me plaît énormément”, “Je suis collectionneur et votre travail a retenu mon attention”

« I saw your artwork on google. you’re doing an exceptional job. », « I found quite impressive and intriguing, I must admit you’re doing quite an impressive job. »

« I really like what you do », « I really like your work », « I am a collector and your work has caught my attention »

  • Habituellement, le courrier commence par une formule de politesse plutôt étrange, comme celles-ci :

« Good Day to you », « Hi artist! », « Bonjour artiste », « Comment allez-vous aujourd’hui ? » « How are you doing today? » .

Dans une arnaque, tout est toujours très compliqué :

  • Scénario 1 :
    l’interlocuteur est parfois l’acheteur, mais parfois il est l’intermédiaire d’un riche collectionneur, supposé le prince arabe ou une personnalité publique bien connue qui souhaite rester anonyme, car il est trop important pour que son nom soit divulgué, mais il veut décorer son nouveau château (maison, appartement) ;
  • Scénario 2 :
    ou un individu est soit coincé sur un bateau ou sur une plate-forme pétrolière au milieu de la mer et veut offrir un cadeau « surprise » à sa femme, son frère, un être cher – souvent pour un anniversaire très proche du calendrier.

Tonalité des messages :

L’interlocuteur est très enthousiaste, pressé, souhaite acheter une ou plusieurs de vos œuvres qui sont listées dans l’e-mail, généralement sans savoir et sans demander leur prix, il souhaite faire expédier l’œuvre à une autre adresse (à un tiers qui habite sur un autre continent), il a des partenaires ou sa société de transport qui peuvent venir retirer l’œuvre à votre domicile.

L’arnaque au chèque :

Une fois le prix fixé, il vous adresse un chèque d’un montant supérieur au prix convenu.

Scénario 1 :
Par e-mail, l’acheteur-escroc vous demande de lui rembourser la différence par chèque ou espèces envoyé par mandat Western Union ou par l’institution financière équivalente. Le prétexte est souvent une erreur de taux de change, une sorte de distraction, une erreur de client ou encore une erreur du gérant-comptable. L’acheteur-escroc vous demande de ne pas retourner le chèque, mais de l’encaisser malgré l’erreur. Au moment où la banque vérifie le dépôt et écrit à l’artiste pour lui dire que le chèque déposé pour (ce montant) a été sans provision, le chèque du surplus que l’artiste a fait à l’escroc-acheteur est, pour sa part, encaissé depuis longtemps et bien approvisionné en fonds.

Scénario 2 :
Dès que vous avez réceptionné et encaissé le chèque, l’escroc change d’avis et souhaite modifier sa commande. Il vous propose alors de lui rembourser une partie en lui envoyant les œuvres finalement sélectionnées. Mais vous ne pourrez pas récupérer le montant, car le chèque que vous avez reçu est frauduleux. Hélas, votre argent et vos œuvres sont définitivement perdus.
Plusieurs victimes d’escroquerie par chèque ont mentionné sur divers forums de discussion que le chèque reçu était apparemment un « vrai » chèque, que la banque n’avait rien trouvé d’anormal au moment de l’encaissement, mais qu’il s’agissait finalement d’un chèque volé ou contrefait.

Scénario 3 : (arnaque par virement bancaire)
Il est prêt à payer par virement bancaire (bien entendu, l’œuvre doit être envoyée dans un pays lointain, sur un autre continent) ; puis il demande les coordonnées bancaires de l’artiste, mais le voilà, il est coincé quelque part en mer… alors il paiera l’artiste plus tard en prime avec un gros surplus pour le délai d’attente du paiement. Entre-temps, il demande à l’artiste d’envoyer son œuvre contre une promesse de paiement qui, bien entendu, ne viendra jamais.

Bon à savoir lors de la réception d’un chèque étranger :
Aucune banque n’est en mesure de vérifier rapidement si le chèque déposé a des fonds.
En France et selon les établissements, les opérations bancaires peuvent prendre jusqu’à 60 jours (deux mois) pour vérifier le financement d’un compte étranger.

Pour le rendre plus vrai que vrai :
Parfois, des coordonnées téléphoniques ou postales sont ajoutées en guise de signature de courrier électronique.
Le pro de l’arnaque demande également le prix ferme de l’œuvre d’art et si elle est toujours disponible. Parfois, il demande s’il s’agit d’une œuvre originale, s’il peut avoir un certificat d’authenticité signé par l’artiste, si l’œuvre est en bon état, etc., etc.

Mode de paiement préféré par l’escroc :
Western Union, Paypal ou autres institutions financières équivalentes.
Localisation ou expédition des œuvres :

Afrique, Amérique du Nord, Canada, Royaume-Uni, Espagne…

Éviter les pièges :
Les artistes doivent exiger un minimum d’informations sur leur client à l’étranger et prendre le temps de se renseigner. En tapant l’adresse e-mail de la personne, son nom et le mot « arnaque » dans un moteur de recherche, si la personne a déjà utilisé le même subterfuge, il y a de fortes chances que quelqu’un, quelque part, ait déjà signalé cette arnaque, comme je le fais en écrivant ce billet. Ci-dessous, je vais vous donner des exemples de courriels frauduleux.
Si l’artiste trouve le nom de l’acheteur sur un réseau social, rien ne l’empêche de contacter cette personne pour vérifier son identité ; il peut aussi s’agir d’usurpation d’identité. C’est l’occasion de le découvrir.

Attitude à adopter face à ces e-mails frauduleux :
ne donnez pas suite aux messages douteux et surtout ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires, adresses ou mots de passe.

Vous ne devez jamais encaisser un chèque qui n’est pas à un montant de la vente et devez vérifier l’identité de la personne dont le nom apparaît sur le chèque en premier. En faisant une recherche sur un moteur de recherche, vous pouvez trouver les coordonnées de la personne. Un coup de téléphone pour vérifier que le chèque n’a pas été volé coûte beaucoup moins cher que la perte d’un tableau ou d’une sculpture.
Si l’acheteur est sérieux et réellement intéressé, il reconnaîtra vos exigences comme un gage de professionnalisme et de bonnes relations commerciales, et il attendra que toutes les questions administratives aient été vérifiées et résolues.

Voici les versions anglophones de l’escroquerie par chèque volé ciblant les créateurs :

"Good Day to you, I am Rob from Ohio, am very much interested 
in the purchase your Art piece for Anniversary to surprise my wife Thanks.
I look forward to reading from you Asap
Regards"
"Thanks for the message, however, I would greatly appreciate if you
could possibly recommend a few completed original piece within my
budget $2000- $5000 ready for immediate sale... Just  need something
within that price range for a surprise to my wife (can tell she likes
your work). I would appreciate if you can figure out a piece of work
that would serve that purpose. Kindly email images and prices of any
available works in that range. Thanks and blessing Sylvester"

"Greetings!
My name is Rise dully from United Kingdom. 
I actually observed my wife has been viewing your website on my laptop a
nd i guess she likes your piece of work. 
I'm also impressed and amazed to have seen your various works too,
You are doing a great job. 
I would like to purchase one of your artwork available below and ready 
for sale as a surprise to my wife on our anniversary (SCM ARTHEETH DENIST) . 
Also, my method of payment is by Bank Check as mode of Payment 
and if you agreed get back to me with the details below now."

Si vous avez été victime d’une arnaque ou avez reçu des e-mails de faux acheteurs, vous pouvez le signaler dans les commentaires pour alerter les autres de l’arnaque.

 

%d blogueurs aiment cette page :